Anesh, Ritesh and Yahya #1

pic1

Il propose toute une variété de produits fruitiers aux multiples goûts en passant par du sucré, au salé, jusqu’à l’aigre doux, ou carrément les fruits aigres. Tous ces petits délices sont préparés et assaisonnés avec beaucoup de soin pour plaire à ses clients. Ce marchand ambulant de fruits confits ne passe sûrement pas inaperçu.

Agé de 39 ans, Samad Samodee a préféré emprunter la voie d’un métier non sédentaire pour gagner sa vie. C’est ainsi que tout commence en 2005. Son épouse et lui décident alors de se mettre à leur propre compte, et commencent à produire des fruits confits et d’autres conserves voire même des salades de fruits.

Alors que certains marchands ambulants crient pour attirer l’attention des passants, tel n’est pas le cas pour Samad, installé à l’Université de Maurice. La variété de fruits confits aux couleurs chatoyantes installés dans son échoppe frappe bien dans l’œil des clients. Outre les fruits confits, il y en a aussi pour ceux qui préfèrent déguster des fruits frais déjà épluchés et emballés.

Les fruits confits sont quant à eux placés dans des bocaux en verre. Cette préparation requiert une seule recette à base de vinaigre, de sucre, de sel et de piment. Ces ingrédients sont utilisés à différents dosages dépendant des fruits. Outre l’ananas et la mangue, on retrouve aussi le bilimbi, le concombre, l’olive ou le chouchou.

pic2

A l’achat, il retire les fruits de votre choix des bocaux à l’aide de pinces. Pour que ces fruits soient plus goûteux, vous avez ensuite le droit à un mélange de sel et de piment, ou de piment en sauce, et d’un délicieux coulis de tamarin qui n’est pas de tout refus. Le tamarin accompagne parfaitement les fruits confits et enlève leur acidité. Des saveurs qui éveillent les papilles, tantôt douce, tantôt avec un soupçon d’amertume. Difficile de résister.

pic3

Qu’en est-il de l’hygiène ? « Étant un produit alimentaire, le fruit confit est soumis à un contrôle austère. C’est important de changer le liquide conservateur le plus souvent possible pour éviter qu’il y ait des traces de moisissures », explique Samad.

Cela fait 5 ans déjà que Samad s’occupe de ce petit commerce avec l’aide de son épouse. « C’est un commerce familial. Ma femme m’aide énormément dans la préparation tout comme à la vente des confits. La préparation des confits est un art qu’elle maîtrise parfaitement.» dit –il. Il ajoute que cela n’aurait pas été possible sans sa femme.

Cependant ce métier n’est pas de tout repos. La vie quotidienne de Samad et de son épouse commence très tôt le matin. «Mon épouse et moi, se lèvent à 1hr du matin afin d’entamer la préparation des confits. Ce n’est pas toujours facile, mais il faut faire avec», ajoute-t-il. Selon lui, c’est aussi un métier qui demande de la patience et de l’amour.

pic4

Cet ancien chauffeur d’autobus, habitant à St-Pierre, est aussi père d’une fille qui étudie au secondaire. L’épouse de Samad souligne que la naissance de sa fille l’a motivé pour travailler. « La naissance de ma fille m’a motivé pour travailler afin qu’on puisse lui donner la meilleure vie possible», souligne-t-elle. D’ailleurs ce métier permet au couple Samodee de financer l’éducation de leur fille. Ils soulignent que l’éducation a une grande importance et ils veulent ainsi éduquer leur fille au maximum.

pic5

Par:
Bangaroo Anesh
Ritesh Parepiah
Yahya Munglee

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s